Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

Carte de condoléances - Assassinat du Président de la Section Motard

Carte condoléances assassinat De Diallo Amadou Oury 1-1

A+ A A-

Marche de l’Opposition : Cellou Dalein DIALLO avertit : « La semaine prochaine, la démonstration sera encore plus forte. »

Conakry, le Lundi 18 Février 2013.

Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013Alhassane CONDE dit qu’il n’y aura pas de marche pour cause de deuil et de Carême Chrétien, les délégations spéciales de Matoto, Matam et Kaloum ont emboîté le pas. Mais la détermination de Leaders de l’Opposition et de ses militants a eu raison sur tout. Avec une certaine pression, les choses sont rentrées dans l’ordre.

Rien ne pourra désormais arrêter cette marche vers la liberté et la démocratie. Comme un seul homme, les Leaders se son retrouvés, comme il fallait s’y attendre, au QG de l’UFDG – à la CBG – pour prendre le départ. Cellou Dalein les entraînera jusqu’à Coza pour revenir sur Bambéto et descendre sur le quartier Gbessia.

De là, les choses vont aller très lentement vers le palais du Peuple. Le trajet s’est effectué sans gros incidents, mais avec quelques périodes de chaleurs avec des brebis galleuses du RPG ; mais avec la foule de manifestants disciplinés, les choses n’ont pas pu prendre de l’ampleur.

Dans une ambiance indescriptible et une mobilisation sans précédent, la masse s’est déplacée vers la Commune de Kaloum dans la ferveur, la discipline et le strict respect des consignes de leurs Leaders. Le cortège était accompagné par les forces de l’ordre qui, face à la foule, ne pouvait que suivre le rythme.

A la Casse de Madina, les environs étaient sous haute surveillance avec les gendarmes qui avaient en laisse les quelques ‘RPGistes’ qui traînaient dans les parages. Comme une seule foule compacte de Matoto à Kaloum en passant par Matam, les militantes et militants de l’Opposition on fait le déplacement dans l’ambiance.

Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013 

Arrivée au Palais, un impressionnant dispositif de la gendarmerie et de la police était aux environs de la rentrée de Kaloum comme pour dire que la destination finale reste le Palais du Peuple et non Sekoutouréya. C’est alors que la foule s’est engouffrée dans l’esplanade dans un bruit indescriptible. Une foule à vous couper le souffle.

Tout le problème désormais se trouvait au niveau des organisateurs pour installer les Leaders tout en permettant à la foule de les voir et aux journalistes de faire leur travail. Pour le travail des journalistes, il faut souligner les reportages en Direct qu’ils ont eu à faire pour leur media respectif. C’est à travers leurs correspondants à l’intérieur du pays que l’on suivant les différentes marches des préfectures, avec plus ou moins de réussite dépendamment des localités.

 Marche de l’Opposition dans la capitale Conakry, le 18 Février 2013Marche de l’Opposition dans la capitale Conakry, le 18 Février 2013

Après la difficile installation des Leaders, les présentations ont eu lieu avant les différentes interventions des uns et des autres sous les yeux et les oreilles attentives des militants. Plusieurs centaines de milliers de personnes étaient venus pour écouter les Leaders de l’Opposition. Cela, tout en gardant à l’esprit que plusieurs autres centaines de milliers ne se sont pas rendus au Palais et sont restés sur la route.

Au niveau des interventions, elles ont été brèves pour permettre à chaque Leader de dire un mot à la foule et d’exprimer son sentiment sur la mobilisation. A ce propos, on va essayer de résumer les propos de chaque intervenant en une phrase de l’intervention :

  • Aboubacar SYLLA : « Le Message pour dire NON à Alpha CONDE est clair ! »
  • Jean Marc TELLIANO : « Il va falloir qu’on demande le départ de Philip VAN DAMME ! »
  • Boubacar BARRY : « Les pendules sont en train d’être mises à l’heure ! »
  • Djalikatou DIALLO : « Nous sommes une majorité responsable ! »

Des Leaders de l'Opposition au QG de l'UFDG et une pancarte d'un des centaines de milliers de manifestants.Des Leaders de l'Opposition au QG de l'UFDG et une pancarte d'un des centaines de milliers de manifestants. 

  • Kassory FOFANA : « Par cette marche, Alpha CONDE doit comprendre ! »
  • Faya MILLIMONO : « La prochaine fois on ira à la place des martyrs ! »
  • Mouctar DIALLO : « Un Président El Hadj n’insulte pas ! »
  • Kozo ZOUMANIGUI : « On a récupéré le pouvoir qui nous été volé en Juin ! »

Cellou Dalein DIALLO, tout en s’adressant à ses paires et à la foule, dira qu’il est « comblé par cette nouvelle mobilisation qui prouve encore une fois que les guinéens sont avec l’Opposition ». Il dira que le message à Alpha CONDE est clair et qu’il espère que le Président de la République pourra le décrypter comme il le faut. Le Leader de l’Opposition affirmera que le pays tout entier a suivi le mot d’ordre de la marche.

« Ceci n’est que le début. En effet, depuis Septembre dernier, il n’y a pas eu de marche à Conakry. Il y a eu interruption des marches parce que pensant que Alpha CONDE avait compris le premier message et qu’il allait prendre des dispositions pour franchement dialoguer avec l’Opposition dans le but de trouver ensemble des solutions à nos problèmes dans le pays ».

Bravo à la Jeunesse de toutes les préfectures de la Guinée pour la mobilisation et le respect des consignes de l’Opposition. Cellou Dalein rappellera que tous les guinéens sont supposés être égaux au niveau de l’administration. Alpha CONDE a prêté serment pour respecter la loi et la constitution du pays. Les Leaders de l’Opposition ne sont pas des chiens. Que le Président de la République fasse preuve d’un peu de sagesse dans ses actes et ses propos.

A travers cette marche, le peuple de Guinée a montré qu’il est debout pour la démocratie et le respect du droit. Ceci est un exercice et que le Lundi prochain, on passera à la vitesse supérieure si Alpha CONDE et Bakary FOFANA ne comprennent pas.

Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013Marche de l’Opposition. Conakry 18 Février 2013 

Cellou Dalein dira être « fier de la cohésion de l’Opposition. Merci et bravo à la jeunesse pour la mobilisation, la détermination et surtout la discipline. Bravo aussi aux forces de l’ordre qui ont encore une fois prouvé que si le pouvoir ne leur donne pas l’ordre de massacrer, ils sont républicains ».

Abordant le cas du Gouverneur de Conakry, Cellou Dalein rappellera que quiconque violera les droits des citoyens sera devant la justice tôt ou tard, que cela soit en Guinée ou à la CPI.

Demain, ce sera une ville morte sur toute l’étendue du territoire national. Si cela ne produit pas un dialogue constructif, la semaine prochaine, ce sera une autre histoire.

UFDG-Online.UFDG-Online.

Les Fédérations de l'UFDG en Afrique africa@ufdgonline.org asie@ufdgonline.org canada@ufdgonline.org europe@ufdgonline.org am.latine@ufdgonline.org usa@ufdgonline.org
Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.