Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

Restez connecté avec nous

 

 CDD sur facebook Twitter Youtube Dailymotion

                    @MonUFDG                                       @ufdglive               @UFDG Online          @diallo255

A+ A A-

Abdoulaye Sow, 13 ans, tué : La garde rapprochée de Alpha Condé distribue armes et machettes dans le quartier Koloma

Koloma est en état de siège : des militaires, des bérets rouges et des civils armés par la présidence

Les forces de sécurité en Guinée. [photo REUTERS/Saliou Samb]Les forces de sécurité en Guinée. [photo REUTERS/Saliou Samb]2 mars – vers 11h : Depuis hier, la violence des forces de sécurité et des loubards du Président Alpha Condé s’est intensifiée dans la capitale guinéenne. La nuit dernière, pour les habitants de Koloma, c’est comme s’ils vivaient un cauchemar interminable. Ce cas n’est juste limité à ce quartier. Les bérets rouges – gardes rapprochées du Président de la République – tirent sur tout ce qu’ils voient.

La particularité de Koloma est le fait qu’un membre de la garde rapprochée de Alpha Condé, du nom de Moise Camara alias ‘Diable Rouge’ terrorise les pauvres citoyens. Des armes et des machettes ont été distribuées aux proches de Alpha Condé et ceux-là se sont transformés en guerriers contre des habitants non armés, donc faibles.

Déjà, un jeune garçon de 13 ans vient d’être tué par la garde rapprochée de Alpha Condé. Abdoulaye Sow, habitait le quartier Koloma 2 et est originaire de Diaguissa (Dalaba). Probablement il y’a d’autres personnes tuées dont on n’a pas échos d’abord, compte tenu la violence féroce dans le quartier.

Koloma est en état de siège : des militaires, des bérets rouges et des civils armés par la présidence guinéenne décident qui doit vivre ou mourir dans ce quartier de Ratoma, fief de l’Opposition.

Actuellement, on dénombre plusieurs blessés par balles et les attaques armées dans les quartiers continuent dans d’autres communes de la capitale, Conakry, comme Matoto.

Il faut quand même rappeler que cette violence n’est pas qu’ethnique. Elle est le résultat d’une crispation politique. En effet, depuis 2011, des élections législatives devraient avoir lieu en Guinée, mettant fin à la transition qui a commencé depuis la mort du président Lansana Conté. Mais, puisque Alpha Condé est conscient qu’il ne peut pas avoir une majorité de députés au futur parlement en organisant des élections législatives qui sont libres et transparentes, il s’est employé à préparer encore une massive fraude électorale avec la complicité de Waymark, Sabary Technology et la Commission Electorale. Sans concertation, la Commission Electorale a fixé la date du 12 Mai comme date des élections législatives.

Cependant, depuis la marche pacifique de l’Opposition, le 27 février 2013, des éléments des forces de sécurité, fidèles à Alpha Condé, ainsi que des militants du parti de Alpha Condé, sont entrain de tuer et torturer les opposants et les pauvres habitants de Conakry.

Ce qui se passe à Koloma est loin d’être un cas isolé. La garde rapprochée de Alpha Condé ne peut pas assiéger un quartier de Conakry, non loin de la forteresse de l’Ambassade des USA sans que l’ordre ne vienne du Président Condé lui-même. Il y’a une politique et une stratégie systématiques pour « mater » les opposants et les populations suspectées être proches de l’Opposition.

A suivre.


UFDG-Online.

 

Les Fédérations de l'UFDG en Afrique africa@ufdgonline.org asie@ufdgonline.org canada@ufdgonline.org europe@ufdgonline.org am.latine@ufdgonline.org usa@ufdgonline.org
Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.