Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

A+ A A-

Déclaration du Réseau Libéral Africain sur la situation en Guinée

March 2013.

Le RLA & l'Internationale LibéraleLe RLA & l'Internationale LibéraleLe Président du Réseau Libéral Africain, RLA, l’Honorable Olivier Kamitatu Etsu, exprime ses profonds regrets à la suite de la mort tragique de cinq personnes et d’un policier. Il présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées. Après la semaine de violences observées en République de Guinée, il fait également part  de sa profonde préoccupation suite aux différents rapports faisant état de centaines de blessés.

Le Réseau Libéral Africain et tous ses membres condamnent sans appel l’usage de balles réelles par les forces de sécurité guinéennes et demandent à ce que les responsables des tueries et des blessures soient traduits devant la justice.  Par ailleurs, le RLA condamne fermement les agressions perpétrées contre les journalistes, les membres de la société civile et les politiciens suite à la rupture des discussions concernant les prochaines élections prévues pour le 12 mai prochain.

Le Réseau Libéral Africain soutient la décision de ses membres -  l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’Union des Forces Républicaines (UFR) et le Parti de l’Unité et du Libéralisme Social (PULS) - ainsi que celle des autres partis de l’opposition, de se retirer des discussions aussi longtemps que leurs revendications légitimes n’auront pas été rencontrées à travers un dialogue inclusif de toutes les parties prenantes  facilité par un médiateur impartial et respecté.

Le Réseau Libéral Africain est persuadé que dans les conditions actuelles, les élections législatives prévues pour le 12 mai 2013 ne seront ni libres ni démocratiques, et qu’elles peuvent conduire à plus de déstabilisation et de divisions du pays.

Le Réseau Libéral Africain demande au Président Condé qu’il prenne en considération les revendications légitimes de l’opposition et qu’il fasse en sorte que – deux années après son élection controversée –  se tiennent les premières élections législatives depuis dix ans. Le RLA en appelle à la fin de l’impasse politique et à ce que des avancées significatives soient effectuées en vue de la consolidation du système électoral, la démocratisation du pays et l’élection d’une nouvelle Assemblée Nationale en remplacement du Conseil National de Transition (CNT).

Le Réseau Libéral Africain appelle à certaines fractions de l'arme à ne pas se mêler de politique ; rappelant que le rôle de l'armée est de faciliter la paix et la sécurité, de restaurer la stabilité politique et démocratique, et de respecter de droits et libertés inscrits dans la Constitution guinéenne.

Le Réseau Libéral Africain appelle les partenaires tels que la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine, les Nations Unies, la Francophonie et l’Union Européenne à faciliter les discussions et  garantir un processus électoral ouvert et transparent.

Le Réseau Libéral Africain travaillera avec tous les partis membres et avec l’Internationale Libérale afin de faire en sorte que tout le soutien soit accordé au processus démocratique en Guinée et que les acteurs responsables de la crise guinéenne soient sévèrement sanctionnés.

Fait à Cape Town, le 4 mars 2013.

Les Fédérations de l'UFDG en Afrique africa@ufdgonline.org asie@ufdgonline.org canada@ufdgonline.org europe@ufdgonline.org am.latine@ufdgonline.org usa@ufdgonline.org
Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.