Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

A+ A A-

Déclaration conjointe du Collectif, ADP et CDR sur la crise sociopolitique en Guinée : appel á une médiation internationale immédiate

Leaders de l'OppositionLeaders de l'Opposition

Depuis la marche réussie de l’opposition le 27 février dernier, de véritables expéditions punitives sont organisées par des responsables du parti au pouvoir épaulés par des forces de gendarmerie et Déclaration conjointe du Collectif, ADP et CDR sur la crise sociopolitique en Guinée : appel á une mediation internationalede police qui agressent et violentent les militants  et sympathisants de l’opposition au seul motif qu’ils ont participé massivement à cette manifestation qui a enregistré une mobilisation sans précédent.

Cette situation est d’autant plus inacceptable que la marche n’était pas interdite, que les militants et sympathisants de l’opposition qui ont manifesté dans le calme et la bonne humeur ne se sont à aucun moment écartés de l’itinéraire agréé par les autorités.

Ces agressions assorties d’arrestations brutales qui se poursuivent encore dans maints quartiers de la banlieue de Conakry ont provoqué la mort d’un policier et de deux jeunes citoyens dont un, des suites de tirs à balles réelles par des forces de l’ordre usant d’armes de guerre  pour effectuer des opérations de maintien d’ordre.

Quatre jours après le début de ces émeutes, la situation sécuritaire continue de s’aggraver en raison de la tournure communautariste que prennent les troubles et de l’incapacité des forces de l’ordre à assurer le retour au calme.

Devant la recrudescence des violences et la résurgence d’antagonismes ethniques porteurs de véritables germes de guerre civile, l’opposition interpelle solennellement la communauté internationale devant les périls graves qui menacent la paix et la stabilité politique en Guinée et dans la sous-région.

L’ADP, le Collectif et le CDR se félicitent de la convergence des efforts de la communauté internationale, notamment des appels à la retenue et au dialogue lancés aux autorités et à la classe politique. Ils demandent la mise en place immédiate d’une médiation internationale qui pourrait faciliter un dialogue politique que les autorités  actuelles se refusent de nouer avec l’opposition, ce qui contribuerait à la décrispation du climat politique et à la finalisation d’une transition politique ouverte depuis plus de quatre années, par la tenue d’élections législatives crédibles et apaisées.

L’ADP, le Collectif et le CDR, dans le but d’empêcher que les conflits actuels ne dégénèrent en un affrontement généralisé entre communautés ethniques, sollicitent également de la communauté internationale qu’elle exige du Gouvernement guinéen qu’il assume effectivement son devoir d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens tout en mettant un terme aux violations ciblées des droits de l’homme par les forces de l’ordre.

L’opposition réitère son appel au calme et à la retenue aux populations guinéennes et exprime toute sa compassion à l’endroit des victimes de ces évènements tragiques.

Conakry, le 02 mars 2013

L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP)

Le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition (Collectif)

Le Club Des Républicains (CDR)

Les Fédérations de l'UFDG en Afrique africa@ufdgonline.org asie@ufdgonline.org canada@ufdgonline.org europe@ufdgonline.org am.latine@ufdgonline.org usa@ufdgonline.org
Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.