Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

Switch to desktop

Dialogue (quel dialogue?) entre Opposition et Alpha Condé : it’s a waste of time !

Le "dialogue" entre Alpha Condé et son OppositionLe "dialogue" entre Alpha Condé et son OppositionCe lundi 4 mars 2013, tôt le matin, le porte-parole de l’Opposition s’est rendu à la Présidence pour répondre à l’appel de « dialogue » lancé par le Président guinéen, monsieur Alpha Condé.  L’émissaire de l’Opposition, Aboubacar Sylla,  avait un message clair à délivrer à Alpha Condé.  Toutefois, cette autre rencontre fut un non-évènement. Comme le disent les Anglais, it’s a waste of time (c’est une perte de temps).

En effet, Aboubacar Sylla, président de l’UFC, avait été désigné par ses collègues des partis politiques de l'opposition réunis autour du Collectif, de l’ADP et du CDR, pour d’abord écouter ce que Alpha Condé avait à leur dire, puis délivrer un message de l’Opposition. 

Le message de l’Opposition envers le Président de la République et son gouvernement était le suivant :

  1. toutes les personnes arrêtées doivent être libérées, sans conditions ;
  2. le gouvernement doit prendre la charge des soins de toutes les blessés et victimes ;
  3. tous ceux qui ont perdu leurs propriétés et commerces doivent être dédommagés ;
  4. une enquête doit être ouverte suite aux violences qui ont conduit à la mort de personnes, blessures et pertes de biens matériels ;
  5. la Commission Electorale doit suspendre toutes ses activités ;
  6. toutes les demandes antérieures de l’Opposition doivent être satisfaites (départ de WayMark & Sabary et le vote des Guinéens à l’étranger, entre autres).

Seulement, Alpha Condé n'avait que trois phrases très courtes à dire à l'Opposition :

  1. « Je m'engage à organiser des élections libres et transparentes » ;
  2.  « Je vais demander au Premier Ministre d'organiser un cadre de dialogue » ;
  3.  « Je remercie tous ceux qui sont venus » à cette réunion.

La rencontre est terminée.

La ‘nouveauté’ lors de cette rencontre entre le « grand opposant historique » et le représentant de l’Opposition fut la présence du transhumant : Saliou Béla Diallo.  Donc, Alpha Condé invite, Saliou Béla accueille.  La rencontre en elle-même n’a rien produit.  Alpha Condé a catégoriquement refusé de donner une réponse au message de l’Opposition.  Et il nous parle encore de dialogue.  Si lui, entant que président de tous les guinéens, il se comporte ainsi devant une situation de crise, qu’est-ce que son tout 1er Premier Ministre peut apporter de nouveau ?  En période de crise, on ne doit point faire perdre du temps.  Il ne doit pas y avoir de weekend pour se reposer ou de nuit pour dormir.  S’il y’avait une volonté politique de la part de Alpha Condé pour trouver une solution durable à cette crise, il devrait commencer par être franc et conciliant.  Jusque-là, il reste intraitable.

Pendant ce temps que le président guinéen joue à la roulette, des violences sont signalées dans plusieurs autres villes du pays, y compris Mamou, Dalaba et Labé.  Dans la capitale, Conakry, des clashes entre habitants de quartiers et forces de sécurité ont repris.

La médiation internationale reste la solution urgente pour la Guinée.  Puisque le président guinéen reste incapable de gérer la crise, et son comportement envers son Opposition est atypique à lui-même.  Ceci indique qu’une tierce partie doit être urgemment sollicitée afin de trouver une solution idoine.

A suivre.


UFDG-Online.

 

Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.

Top Desktop version