Le site Officiel de l'UFDG - Union des Forces Démocratiques de Guinée

A+ A A-

Compte Rendu de l'entretien du Président Cellou Dalein á l’Elysée

Cellou1Cellou1Après le Congrès des Démocrates aux U.S.A., qui a procédé à l’investiture du Président Barack Obama pour les prochaines élections américaines en novembre 2012, le Président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo a fait escale à Paris où, il a eu des entretiens au palais de l’Elysée le 12 septembre 2012.

La rencontre s’est déroulée avec la nouvelle équipe de la majorité au pouvoir, notamment :

  • Mme Hélène Legal – Cellule Afrique Elysées
  • Mr Thomas Melonio – Cellule Afrique Elysées
  • Mme Elisabeth Barbier – Directrice Afrique, Ministère des Affaires Etrangères
  • Mme Anne-Laure Hare-Jonack – Cellule Afrique, Ministère des Affaires Etrangères
  • Mme Sophie Makamé – Conseillère Afrique, Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères.

Le président de l’UFDG Cellou Diallo avait à ses côtés Mr Habib Baldé et Mme Hadiatoullaye Djinkan Diallo respectivement secrétaire fédéral et secrétaire fédérale  adjointe de Fédération UFDG France.

 

Les échanges ont porté essentiellement sur l’actualité générale mouvementée de la politique guinéenne et, particulièrement sur le blocage du processus électoral qui sans raison officielle valable, persiste du fait que les élections législatives sont sans cesse reportées.

Après un exposé rétrospectif sur le déroulement des élections présidentielles de 2010, sur son choix d’accepter les résultats proclamé. Mr Cellou Dalein a brossé l’état des lieux de la situation actuelle et décliné devant ses interlocuteurs français  l’ensemble des points de revendication de l’opposition Guinéenne.

  1. la restructuration de la C.E.N.I. avec respect de la parité Pouvoir/Opposition
  2. le choix d’un nouvel opérateur technique pour la révision de la liste électorale, avec exigence du total respect des règles de transparence du processus électoral.
  3. le vote des Guinéens de l’étranger.

Mr Diallo a rappelé que pour le cas du fichier électoral et sur la proposition des Nations Unies, en accord avec les partenaires techniques de la Guinée, les élections législatives doivent être tenues avec comme support technique le fichier 2010 révisé et non modifié c’est-à-dire le même qui a servi à l’élection d’Alpha Condé. Or ce dernier y avait opposé un refus catégorique. D’où une autre source de blocage manifeste.

Quant au choix unilatéral de l’opérateur technique Waymark et l’affaire Palladio, le tout lié aux relations obscures d’Alpha Condé avec l’Afrique du Sud, cela laisse planer un doute quant au bien-fondé de ce choix et soumet à controverse la valeur morale et les compétences techniques de cette entité. Sur ce dernier point, un rapport d’audit du P.N.U.D. appuyé d’une une contre-enquête des experts de l’O.I.F. confirme l’identification de nombreuses anomalies pouvant faire l’objet d’une révision approfondie.

Mme Legal s’est interrogé sur la possibilité de maintien de la société Waymark, avec révision totale des critères techniques et correction des anomalies constatées par le P.N.U.D. et l’O.I.F. ( ?).

Mr Cellou Dalein Diallo a exprimé un profond doute relatif à ce maintien et il a conclue en ces termes : « Nous sommes prêts à aller aux élections législatives, mais, au préalable, il faut que les conditions de transparence soient réunies.

Et cela passe par la réorganisation des institutions de la République:

  • la C.E.N.I. et le C.N.T, (à ne pas exclure la réintégration des membres de l’opposition démissionnaires du C.N.T).
  • une concertation entre pouvoir et opposition sur la date de ladite élection législative.
  • le choix judicieux des partenaires techniques.
  • et le fichier électoral.

Pour garantir une paix sociale durable, il est important de procéder à des élections libres et transparentes, de manière à ce que le résultat soit crédible et accepté par tous les partenaires politiques.

C’est aussi un moyen d’entamer le chantier de la réconciliation nationale à l’heure où le tissu social guinéen est fortement endommagé par des mesures gouvernementales porteuses d’exclusions et de discriminations ». 

Au nom de l’équipe de l’Elysée et du Ministère des Affaires Etrangères, Mme Legal :

« La France apprécie votre pacifisme à toute épreuve et le sens que vous donnez à vos idées, vous avez fait un choix juste et efficace de stratégie sur les points dérangeants. La France maintient son engagement à accompagner la Guinée jusqu’à la finalisation de la transition et la mise en place d’une assemblée nationale, seul environnement institutionnel d’expression des mouvements politiques ».

Fait à Paris le 12 septembre 2012

La Secrétaire Fédérale Adjointe

Hadiatoullaye Djinkan Diallo      

Les Fédérations de l'UFDG en Afrique africa@ufdgonline.org asie@ufdgonline.org canada@ufdgonline.org europe@ufdgonline.org am.latine@ufdgonline.org usa@ufdgonline.org
Copyright © 2013 Le site Officiel de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Tous droits réservés. Site developpé par l'equipe UFDG-Online.